Quelle mouche a piqué la greffière ?

Publié le par Nadia Geerts

Stupeur au palais de Justice: les décorations de Noël qui y avaient été installées ont toutes été enlevées, à l'exception d'un tout petit sapin. Motif: "On nous a demandé de tout enlever pour ne pas choquer une partie de la population qui entre dans le palais. On devait rester neutre pour les musulmans."
L'article de la Dernière Heure  qui relate cette affaire ne mentionne pas si ce grand nettoyage faisait suite à une quelconque demande de musulmans. Dans le cas, peu probable, où ce serait le cas, peut-être faudrait-il rappeler que le sapin de Noël n'est pas un symbole religieux, pas plus que les boules et guirlandes qui le décorent traditionnellement, mais trouve son origine dans une célébration païenne du retour de la lumière, à cette époque sombre de l'année. Autant la présence d'un crèche serait tout à fait contraire au principe de neutralité de l'Etat - et donc des tribunaux -, autant celle d'un sapin ne fait que souscrire à une tradition dont peuvent se revendiquer tous les citoyens, qu'ils soient croyants ou non, et qui, en tout état de cause, ne devrait choquer personne.

Quoi qu'il en soit, par cette décision, la greffière risque fort de produire un effet contraire à celui qu'elle dit rechercher, à savoir jeter le discrédit sur la population musulmane, que cette décision risque de faire apparaître comme intolérante et rétive à toute forme d'intégration à la culture occidentale.

Personnellement, j'avoue souffrir rapidement d'indigestion à cette époque où les décorations de Noël, y compris sonore ("We wish you a merry Christmas" et autres mélodies sirupeuses) envahissent l'espace public. Mais jamais il ne me viendrait à l'idée, pour le coup, de brandir la neutralité de l'Etat, ni même la laïcité que j'aimerais lui voir adopter, pour justifier mon intolérance gastrique aux charmes des festivités de fin d'année.


Source: (
http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=774541)

 


Publié dans Laïcité - religions