Quand l'extrême droite dénonce l'intégrisme (islamique évidemment)

Publié le par Nadia Geerts

Il est fréquent que la publication d'un article sur ce blog soit immédiatement suivie d'un commentaire émanant de Georges-Pierre Tonnelier et avançant que, malgré mon opposition aux partis d'extrême droite, je défendrais des idées proches de ceux-ci. Une mise au point me semble donc s'imposer.

Georges-Pierre Tonnelier est le collaborateur de Jean-Pierre Borbouse, député régional FN de Charleroi. Il se présente également comme le président du Centre d'Etudes et le secrétaire du Bureau Politique du FN (http://www.resistances.be/gpt.html). 
Et il s'agit là d'une donnée essentielle. En effet, les partis d'extrême droite, dont fait partie le Front National, prospèrent sur la dénonciation de l'immigration. Depuis la loi Moureaux, qui condamne l'incitation à la haine raciale, cette dénonciation se fait plus volontiers sous le couvert d'une critique de l'intégrisme, de préférence islamique, puisqu'il permet de viser les mêmes personnes sans encourrir le risque d'un procès.
Mais le FN, pas plus que le VB, ne visent le "vivre ensemble". Au contraire. Ces partis ont un besoin viscéral de ce qu'ils dénoncent. Sans difficultés d'intégration, sans délinquance "allochtone", sans islamisme, ces partis péricliteraient, puisqu'ils ont fait de ces thèmes leur fond de commerce. Le FN n'a donc aucun intérêt à ce que le vivre ensemble que les esprits
progressistes cherchent à promouvoir se réalise un jour. Car ce serait sa mort.
Qui plus est, on chercherait en vain, parmi la propagande de l'extrême droite, la dénonciation des autres intégrismes, et pour cause: elle s'accomode très bien, par exemple, de l'intégrisme catholique de Belgique & Chrétienté, dont elle est proche. Entre "Belges de souche", n'est-ce pas, on se comprend... 

J'ai déjà eu l'occasion de traiter ailleurs (http://nadiageerts.over-blog.com/article-5341246.html) d'une autre différence essentielle entre les thèses défendues par des individus comme Georges-Pierre Tonnelier et les miennes: c'est évidemment l'attachement à la démocratie, qui ne saurait se restreindre à la loi du nombre. Autrement dit, ce n'est pas parce qu'une majorité de Belges voteraient pour le VB que celui-ci deviendrait un parti démocratique; ce n'est pas parce qu'une majorité de citoyens seraient opposés à la construction de mosquées que ce point de vue serait démocratique. 
Car la démocratie, ce sont aussi des valeurs. Des valeurs qui n'ont que faire de la préservation de l'identité nationale à la sauce FN, laquelle s'accomode volontiers de toutes les compromissions avec les intégristes et les fascistes, pourvu qu'ils soient "de pure souche".

Pour ma part, j'aurai toujours plus d'affinités avec un musulman attaché à la démocratie et aux droits de l'homme qu'avec un "Belge de souche" vantant les mérites d'un Léon Degrelle, se commettant avec ce que le catholicisme fait de plus rétrograde, criant à l'"immigration-invasion" et aimant à uriner sur les tombes juives pendant ses loisirs.