Francis Delpérée: je suis laïque, mais...

Publié le par Nadia Geerts

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager la nouvelle perle de notre maître en droit constitutionnel, accessoirement sénateur CDH, j'ai nommé Francis Delpérée. 
Participant hier à un débat sur le thème "Vivre avec les cultes et la laïcités en Wallonie-Bruxelles en 2008", celui-ci n'a pas manqué de réitérer son adhésion de principe au manifeste du RAPPEL (
http://rappel.over-blog.net/pages/Manifeste_pour_la_promotion_dun_Etat_laique-130259.html). Il crut cependant utile de nous interpeler, Chemsi Cheref-Khan et moi-même, sur le passage relatif à l'enseignement, s'inquiétant de savoir s'il ne manquait pas un mot après "enseignement": sans doute voulions-nous parler de l'enseignement officiel ?

La question est savoureuse, dès lors que le passage incriminé dit textuellement ceci: "à tous les niveaux de l’enseignement, la méthode scientifique et libre exaministe doit prévaloir sur l’affirmation des spécificités culturelles, religieuses ou philosophiques de chacun".
Mais visiblement, pour Monsieur Delpérée, la méthode scientifique et libre exaministe ne saurait s'appliquer à l'enseignement confessionnel. Lequel doit cependant bénéficier, dès lors qu'il n'y a pas de liberté sans financement, des subsides de l'Etat.

Bon sang mais c'est bien sûr: finançons le dogmatisme, l'obscurantisme, le cléricalisme et j'en passe, et tout ça avec les deniers publics, pour la plus grande gloire de la liberté d'enseignement ! A vot' bon coeur, Messieurs Dames, pour que persiste le droit inaliénable à l'endoctrinement.

Publié dans Laïcité - religions