1er janvier 2007

Publié le par Nadia Geerts

En ce jour de l'an 2007, je forme des voeux - qui l'eut cru ?-

  • pour plus de laïcité
  • plus de république
  • moins de langue de bois et de consensus mou
  • moins d'intolérance, d'intégrisme, d'extrémisme, de machisme

Bref, pour plus de démocratie bien comprise, celle qui ne substitue pas aux valeurs qui la sous-tendent - humanisme et droits de l'homme en tête - la fascination pour la loi du nombre.

Que soient abolis les privilèges de naissance; que l'école joue réellement son rôle d'ascenseur social; qu'hommes et femmes poursuivent leur marche vers l'égalité, non seulement dans les textes, mais aussi dans les têtes; que le pape dise un peu moins de conneries; que les religieux de tous poils puissent se sentir choqués sans brandir pour autant des fatwas ou provoquer des morts; que les politiques relisent les principes fondateurs de leur parti; que les automobilistes respectent les sas pour cyclistes.

Que l'orientation sexuelle des uns ne les expose pas à la violence ou au rejet des autres; que les fumeurs puissent fumer une clope en rue demain sans se faire lyncher; qu'Israëliens et Palestiniens construisent une paix acceptable; que Claude Semal soit enfin diffusé sur les ondes de la RTBF; que la Poste cesse de nous infliger ses sempiternels timbres à effigie du roi ou de saints; que les propriétaires de chiens cessent de prendre mon trottoir pour un canisite; que le mythe de la croissance soit définitivement enterré au profit d'un développement durable, respectueux des générations futures, mais aussi de nos contemporains qui meurent de faim en ce lendemain d'agapes.

Et puis de l'humour, beaucoup d'humour...

Publié dans Société