« Factuel et objectif » à la sauce Ricardo Guttierez

Publié le par Nadia Geerts

Le Soir du 10 juin 2010 publie un droit de réponse que je lui adressé, relativement à son article du 11 mai dernier, intitulé « Plainte contre Nadia Geerts ». Rappelant que la loi l’oblige à publier ce texte, Ricardo Guttierez précise cependant qu’il attendait « de nouveaux éléments factuels et objectifs pour revenir sur cette affaire ». Ah bon…

 

Il est cependant pour le moins curieux que, malgré deux mails adressés à Ricardo Guttierez et à Béatrice Delvaux, rédactrice en chef du quotidien, aucun d’entre eux n’ait jugé utile ni de me répondre, ni de publier un élément « factuel et objectif » de taille : le fait que, contrairement à ce que prétendait Vigilance musulmane dans sa plainte, je ne suis plus enseignante dans l’enseignement obligatoire ni de promotion sociale, et qu’une plainte adressée à la ministre et à l’inspection compétentes pour cet enseignement était donc nécessairement vouée à être classée sans suite, sans même parler du fond.

 

Par ailleurs, je rappelle que le Soir est LE SEUL média à avoir publié mon nom dans cette affaire sans donner la parole à qui que ce soit d’opposé à la plainte de Vigilance musulmane. La dépêche Belga ne mentionnait pas mon identité, se contentant de parler d’une enseignante. Seuls La RTBF, la Province et Le Soir ont mentionné mon identité, et seul le Soir l’a fait sans me donner la parole – à l’exception d’une ridicule fin d’article précisant que je plaidais avoir agi à titre privé.

 

Le Soir du 9 juin consacrait par ailleurs un plein article (plus de 2000 caractères) au fait que Vigilance musulmane allait publier prochainement ses consignes de vote. Un article dont je salue au passage la factualité et l’objectivité. Le lendemain, le Soir publie un articulet (à peine plus de 1000 caractères) sur l’enquête effectuée par le R.A.P.P.E.L. concernant la sensibilité laïque des candidats. Objectif et factuel ? Voyons ça.

 

« Sur les 1.499 Wallons et Bruxellois qui se présentent, 81 (5 %) ont répondu. »

Certes. Sauf que, comme notre dossier le précise, la R.A.P.P.E.L. n’a en réalité contacté que 550 candidats environ : nous avons délibérément exclu l’extrême droite, et ne sommes pas parvenus à obtenir les adresses électroniques de tous les candidats se présentant sur de petites listes. En d‘autres termes,  ce sont en réalité près de 15% des candidats sollicités qui nous ont répondu.

 

« c’est au sein du parti bruxellois Pro Bruxsel que la part de laïques « radicaux » est la plus forte »

Nous voilà donc, comme à l’accoutumée, laïques « radicaux » (au moins ne sommes-nous plus un « groupuscule » pour Ricardo Guttierez…).

 

Quant aux chiffres qui suivent, sensés donner la part de laïques « radicaux » dans chacun des partis, j’avoue ne pas comprendre d’où ils tombent. Pour prendre l’exemple d’Ecolo, 2 candidats sur les 12 ayant répondu souscrivent à nos dix propositions. Chez Ricardo Guttierez, ça devient 1%. A moins évidemment qu’il ne parte du nombre total de candidats et ne présume que ceux qui n’ont pas répondu ne sont nécessairement pas des « laïques radicaux » ?

 

« Elio Di Rupo (PS), qui ne se prononce pas pour l’interdiction du port du voile à l’école (ni contre), n’a pas été retenu parmi les candidats « pro-laïques ».

 

Certes. Sauf que si Mr Di Rupo n’est pas « retenu », ce n’est pas uniquement parce qu’il n’est pas favorable à l’interdiction du port du voile à l’école : il se déclare également opposé à une remise en cause du financement des cultes, et ne se prononce pas sur la présence de lobbys religieux au sein du Parlement européen, si sur le remplacement des cours « philosophiques » par un cours commun à tous les élèves.

Mais depuis la fondation du R.A.P.P.E.L., Monsieur Guttierez passe méthodiquement sous silence toutes les propositions du R.A.P.P.E.L. qui ne concernent pas le voile. Histoire d’être factuel et objectif…

 

L’article se termine par une liste de candidats pour lesquels nous appellerions à voter : Françoise Schepmans (MR), Joël Rubinfeld (PP), Karine Lalieux (PS), Philippe Mahoux (PS), Willy Demeyer (PS), Jean-Marc Delizée (PS) et Alain Destexhe (MR)

Sept candidats dont on se demande quels critères R. Guttierez a utilisé pour les sélectionner : 42 candidats partagent les dix propositions du R.A.P.P.E.L. (http://www.le-rappel.be/FR/IMG/pdf/Elections_2010-10-2.pdf), et 25 candidats ont signé le manifeste du R.A.P.P.E.L. (http://www.le-rappel.be/FR/?Voter-laique-c-est-possible,123#soutien) ? Un manifeste que la plupart des sept candidats sélectionnés par Ricardo Guttierez n’ont d’ailleurs pas signé…

 

 

 

Publié dans Laïcité - religions