Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

 

 

      portraits nadia 2011 220

Recherche

Texte Libre

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 18:49

 

Difficile de passer à côté de l’information : un événement circulant largement sur Facebook vient d’être interdit. Son propos : protester contre l’occupation de la rue Mirha (Paris, 18è arrondissement), chaque vendredi depuis des années, par des musulmans en prière, et ce en organisant un grand « apéro pinard et saucisson », le vendredi 18 juin prochain.

« Où est le mal ? » se demandent certains, furieux de ce qu’ils perçoivent comme une interdiction faite à des citoyens de partager un bout de saucisson et un verre de vin, alors que le même lieu est envahi chaque semaine par des musulmans qui prient, empêchant la circulation. « Deux poids deux mesures », protestent-ils, indignés.

« Provocation ! » s’offusquent les autres : « Est-ce la faute de ces gentils musulmans s’ils n’ont pas de local adapté pour faire leur prière, et ce depuis des années, et se retrouvent contraints, pour faire bouger les autorités, à prier en pleine rue ? ».

 

Or, la question n’est pas là. Non, la préfecture n’interdit pas à de paisibles citoyens de consommer du vin et du saucisson dans la rue, au motif que ça choquerait les pieux musulmans. Et non non plus, il ne s’agit pas de malheureux musulmans contraints de prier en rue faute de locaux adaptés.

 

Parmi les organisateurs de cet événement (1), et c’est là que le bât blesse, on trouve le Bloc identitaire, Novopress, Résistance républicaine, le site Internet Bivouac-Id, les Jeunes pour la France (mouvement de jeunes villiéristes), l’association Vérité valeurs & démocratie, Riposte laïque, etc.

Motif ? « Parce que la rue Myrha et d'autres artères du quartier sont occupées, particulièrement le vendredi, par des adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers ».

Selon SOS racisme, la date du 18 juin n’a pas été choisie au hasard : « il s’agit de commémorer la résistance à une armée d’invasion ».

Si on ajoute à cela l’affiche de l’événement, qui utilise la typographie de manière à ce que les lettres « SS » du mot saucisson apparaissent à la manière nazie, on comprend qu’on est loin d’un pique-nique bon enfant.

h-20-2108080-1276177995.jpg

De l’autre côté, selon Caroline Fourest, point de musulmans débonnaires demandant simplement un espace convenable pour prier, mais des personnes qui choisissent de prier en rue parce que Dieu « leur a demandé de faire de la pub pour l’islam ». Avec pour corollaire le détournement de la circulation, la cessation des activités des commerçants, et l’impossibilité pour un piéton de passer dans cette rue sans longer le mur.

 

Alors soyons clairs :

Oui, il est parfaitement scandaleux que depuis des années, une rue, voire un quartier, soient rendus impraticables à la circulation par des gens qui estiment que leur devoir est de faire de la pub pour leur religion. Oui, on a le droit d’y réagir, même de manière provocante et humoristique, en allant étaler sa nappe à carreaux et déboucher son litron de vin rouge dans la rue Myrha, en l’accompagnant d’un délicieux saucisson pur porc. Parce que soit la rue est à tout le monde, soit elle n’est à personne, mais que son occupation ne peut être autorisée à certains sous prétexte de religiosité exacerbée, mais pas à d’autres sous prétexte qu’ils offenseraient ainsi ladite religiosité.

 

Mais non, la raison de l’interdiction de ce rassemblement n’est pas là. Elle est dans l’identité pour le moins sulfureuse des organisateurs, dont le but n’est pas de réaffirmer des principes démocratiques dont ils n’ont cure, mais constitue une réponse de bergère identitaire et fascisante à un berger identitaire et fascisant.

Plutôt que d’organiser une guéguerre entre les adeptes du hallal et ceux du saucisson, entre les buveurs de thé à la menthe et ceux de vin, une initiative sympathique aurait consisté à organiser un grand pique-nique rassembleur, conviant tous les citoyens soucieux de vivre ensemble, au-delà des replis identitaires, à venir partager qui leur litron de vin rouge, qui leurs pâtisseries orientales, qui leur saucisson, qui leur raki ou leur thé. Et oui, pourquoi pas, au nez et à la barbe des islamistes. Une manière de dire que certains, dans le quartier de la Goutte d’Or, veulent vivre ensemble, qu’ils soient par ailleurs musulmans ou non. Et qu’ils n’entendent pas se laisser enfermer par les extrémistes de tous poils.

 

Parce que le véritable enjeu n’est pas de défendre les produits du terroir contre la menace islamiste, mais de défendre un modèle de vivre ensemble qui, tout en étant respectueux des convictions privées de chacun, interdit que ces convictions n’empiètent sur l’espace commun à tous d’une manière qui aboutit à le privatiser.

L’apéro pinard et saucisson, en mettant en avant l’identité française – d’une manière, soit dit en passant, pathétiquement réductrice, comme si la France n’avait rien de plus noble à proposer ! – joue le jeu de ce qu’elle prétend dénoncer.

 


 

(1) Liste des associations organisatrices de l’événement :

Action Sita
Bivouac-ID
Bloc Identitaire
Cercle Aristote
Comité de Lépante
François De Souche
Initiative Gaulliste de Brives
Jeunes Pour la France
Ligue du Droit des Femmes
Novopress
Observatoire de l’Islamisation
Parti de l’In-nocence
Poste de Veille
Projet Apache
Résilience TV
Résistance Républicaine
Riposte Laïque
Solidarité Des Français
Titis Parisiens
Union Gaulliste
Vérité Valeurs & Démocratie

 

(Remarque: l'Union du peuple français, qui avait d'abord rejoint cette initiative, s'en est retirée ensuite pour les motifs suivants:


"Après avoir été contacté par Riposte Laique, l'Union du Peuple Français avait donné son accord pour participer en leur compagnie à un rassemblement laïc et républicain dans le 18ème
arrondissement de la capitale le jour de l'anniversaire du 18 juin 1940.

Force est de constater que cette manifestation sympathique a été récupérée par le Bloc Identitaire et que des affiches fleurissent à Paris avec les SS marqués en gras dans "saucisson".

Riposte Laique, informé, n'a pas condamné ce rapprochement et bien plus, a indiqué dans son site la présence de ce mouvement dans la liste des soutiens au même titre que F. de Souche, le projet
Apache ou Novopress.

Cet amalgame est non seulement contreproductif mais encore dangereux.

Dans ces conditions, tant qu'une mise au point sérieuse et définitive de Riposte Laique ne sera pas intervenue, l'Union du Peuple Français s'est retirée de la liste des soutiens à cette
manifestation.

Si nous partageons le combat républicain et laïc de Riposte Laïque, gaullistes et attachés à une certaine idée de la France, il ne peut être acceptable pour nous de cotoyer les mouvements
précités, ne serait-ce dans un intérêt considéré comme supérieur.

Nous vous demandons donc de faire taire toutes les rumeurs nous accusant d'être partie prenante de ce rassemblement."

Partager cet article

Published by Nadia Geerts - dans Antifascisme - antiracisme

Articles Récents

Accueil

Ce blog se veut, entre autres choses,  un espace de libre critique des tentatives d'immixtions du religieux dans le champ du politique - de la res publica -, partant du principe que seule la laïcité de l'Etat permet la coexistence de diverses sensibilités philosophiques et religieuses, sans qu'aucune d'elles ne prétende écraser les autres. Ni religion d'Etat, ni athéisme d'Etat, mais la conviction que nos options religieuses et philosophiques sont affaire privée, au même titre que notre sexualité.
Comme fil conducteur, l'humanisme, qui récuse l'enfermement de qui que ce soit dans des catégories qu'il n'a pas choisies, au nom de sa sacro-sainte appartenance à la communauté, quelle qu'elle soit.

Mes bouquins

fichuvoile-f6f88