Neutralité violée ?

Publié le par Nadia Geerts

Suite à la plainte introduite la semaine dernière par le Think tank « Vigilance musulmane » pour violation du décret neutralité, nous estimons que cette plainte relève d’une interprétation erronée dudit décret. Ce dernier vise en effet exclusivement à s’assurer que les enseignants adopteront, dans le cadre de leurs fonctions d’enseignement, une attitude neutre, et ne saurait être compris comme une interdiction faite aux enseignants d’être également, en-dehors de leurs fonctions, des personnalités engagées, fût-ce lors de conférences données dans des écoles.

 

 

Jonathan FISCHBACH, Administrateur Enseignons.be

Jean-Philippe Schreiber, professeur à l'ULB

Roberto GALLUCCIO, Administrateur délégué CPEONS

Philippe Raxhon, historien

Claude WACHTELAER, Inspecteur – coordinateur, département de l'instruction publique, Schaerbeek

Caroline Sägesser

Edouard Delruelle, Professeur de philosophie à l’ULg

Guy HAARSCHER, professeur à l’ULB

Publié dans Enseignement