Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

 

 

      portraits nadia 2011 220

Recherche

Texte Libre

18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 16:19

Suite à la plainte introduite la semaine dernière par le Think tank « Vigilance musulmane » pour violation du décret neutralité, nous estimons que cette plainte relève d’une interprétation erronée dudit décret. Ce dernier vise en effet exclusivement à s’assurer que les enseignants adopteront, dans le cadre de leurs fonctions d’enseignement, une attitude neutre, et ne saurait être compris comme une interdiction faite aux enseignants d’être également, en-dehors de leurs fonctions, des personnalités engagées, fût-ce lors de conférences données dans des écoles.

 

 

Jonathan FISCHBACH, Administrateur Enseignons.be

Jean-Philippe Schreiber, professeur à l'ULB

Roberto GALLUCCIO, Administrateur délégué CPEONS

Philippe Raxhon, historien

Claude WACHTELAER, Inspecteur – coordinateur, département de l'instruction publique, Schaerbeek

Caroline Sägesser

Edouard Delruelle, Professeur de philosophie à l’ULg

Guy HAARSCHER, professeur à l’ULB

Partager cet article

Published by Nadia Geerts - dans Enseignement
commenter cet article

commentaires

Christophe Greffe 30/05/2010 12:47



Bonjour Nadia,


Tout à fait d'accord.


Cours de morale et cours religieux devraient être remplacés par un cours de philosophie. Une telle idée n'a jamais été débattue par le PO ? Craindrait-on qu'il relance la "guerre scolaire" ? Je
me demande si même le monde catholique s'y opposerait ainsi que le CdH. Il ne s'est pas débarrassé du C pour rien. Ce serait une première étape vers la fusion des réseaux. En tout cas, j'aurais
du mal à croire que la guéguerre athée vs cathos puissent encore enflammer les foules aujourd'hui.


PS: désolé pour l'erreur quant aux circonstances exactes de la plainte à votre encontre. Elle est tellement absurde et ridicule de toute manière. On s'en prend à la personne pour lutter contre
ses idées...



liliane mathys 27/05/2010 20:05



Ouf ,tant mieux vous n'allez pas toucher à notre système constitutionnel et à notre roi.Je suis contente  que vous ne me publiez plussur  votre blog .C'est parfait pour  un libre
-penseur  ...Quant cela ne lui plaît pas ,il coupe.Je pense  que vous  pensez  comme le président iranien



Nadia Geerts 28/05/2010 14:51



Vous m'avez mal lue et persistez à être désagréable:


1. vous me dites à chaque commentaire que vous êtes sûre que je ne vous publierai pas. Chaque fois, je le fais, et cette fois vous me dites que je ne le ferai plus parce que je ne suis pas
libre-penseuse. La seule raison pour laquelle je vais cesser de publier vos commentaires, c'est parce qu'ils n'ont AUCUN rapport avec l'article "Neutralité violée ?".


2. Vous prenez vos désirs pour des réalités: je n'ai jamais dit que je n'allais pas toucher à notre Constitution. J'ai dit au contraire que c'était par les voies légales que je soutiendrais toute
initiative (car je ne suis plus présidente du Cercle républicain) visant à abolir la monarchie en Belgique. Sans toucher à la tête du roi.



liliane mathys 27/05/2010 19:35



Il vous faut vite écrire à Guy  Haarcher pour demander ce qu!il a écrit  sur courriel.J'espère surtout que vous ne ferez rien contre notre monarchie.Je pense que vous n'allez pas
publier  mon message sur votre blog mais surtout  ne rien faire contre  notre le roi des Belges .Bien à vous.Liliane Mathys.



Nadia Geerts 27/05/2010 19:40



Ecoutez Madame, je comprends de moins en moins le rapport entre ce que vous écrivez et l'article auquel (ou plutôt sous lequel) vous réagissez. C'est vus qui avez parlé de Guy Haarscher, il me
semble donc naturel de m'enquérir de la teneur de cette réponse que vous brandissez comme un argument massue face à ma "bêtise". Mais soit. Vous constatez que je publie votre message, comme le
précédent d'ailleurs. Ce que je ne ferai plus à l'avenir, dès lors qu'ils n'ont aucun lien avec l'article ci-dessus.


Pour le reste, je réitère ma ferme intention à la fois de ne rien faire contre Albert II ou son successeur, et de faire tout mon possible, par les voies légales et démocratiques, pour faire
évoluer la cause républicaine.


Cordialement



liliane mathys 27/05/2010 18:38



C'est à pleurer de bêtise .En tant qu'ancienne de l'U.L.B,j'ai envoyé un courriel à Monsieur lLe professeur Haarscher  qui m'a répondu.La ministre de l'enseignement en  Communauté
française fait un beau boulotà ce sujet.Je pense que vous n'aller  pas  me répondre ni mettre  mon message sur votre site .Bien à vous



Nadia Geerts 27/05/2010 18:48



Je ne comprends pas ce qui est à pleurer de bêtise. Mais je pense que dialoguer implique d'éviter insultes et anathèmes. Quand à Guy Haarscher, que je connais bien, il a initié avec moi et
d'autres le Réseau d'Actions pour la Promotion d'un Etat Laïque et m'a apporté son soutien dans la plainte de Vigilance musulmane contre moi, comme stipulé dans l'article auquel vous réagissez.
J'ignore par ailleurs ce qu'il vous a répondu, et à quoi.



liliane mathys 27/05/2010 10:48



Proffesseure retraitée ,issue de l'ULB,je pense que vous devriez plus tenir compte de la Constitution  de notre pays ,nous sommes assermentés en tant que fonctionnaire.Je pense que le cours
de morale laïque devrait retourner à ce qu'il a été,un cours de philosophie et de logique .Les lois françaises ne sont pas les nôtres en matière d'enseignement.Notre monarchie ne me dérange pas
du tout.Elle fait beaucoup pour stimuler l'exportation de nos  produits.Voile,croix,kippa,signes maçonniques ...portés ou inscrits dans la tête,qu'importe,nous avons le merveilleux travail
d'apprendre aux jeunes.Bien à vous.Liliane Mathys.



Nadia Geerts 27/05/2010 17:30



Madame,


Tenir compte des lois et de la Constitution n'empêche pas, que je sache, de souhaiter les modifier. Toute démocratie repose sur le fait qu'aucune loi n'est immuable. Et le fait que je suis
assermentée ne m'empêche pas de prôner une modification du mode de désignation du chef de l'Etat: je ne tenterai jamais rien contre la personne du roi, mais j'ai le droit de toute citoyenne de
critiquer l'institution monarchique.


Concernant le cours de morale, il est en réalité de plus en plus un cours de philosophie, comme en témoigne l'évolution de son programme. Mais il me paraît désolant que tous les élèves n'aient
pas accès à cette formation.


Vous me permettrez de terminer en vous disant ceci: vous êtes enseignante retraitée. Peut-être n'avez-vous jamais vécu les difficultés réelles, et parfois ingérables, occasionnées par l'immixtion
de revendications religieuses au sein de l'école. En ce cas, je comprendrais votre position, toute de principe, mais qui se heurte hélas à une réalité bien moins irénique.



Articles Récents

Accueil

Ce blog se veut, entre autres choses,  un espace de libre critique des tentatives d'immixtions du religieux dans le champ du politique - de la res publica -, partant du principe que seule la laïcité de l'Etat permet la coexistence de diverses sensibilités philosophiques et religieuses, sans qu'aucune d'elles ne prétende écraser les autres. Ni religion d'Etat, ni athéisme d'Etat, mais la conviction que nos options religieuses et philosophiques sont affaire privée, au même titre que notre sexualité.
Comme fil conducteur, l'humanisme, qui récuse l'enfermement de qui que ce soit dans des catégories qu'il n'a pas choisies, au nom de sa sacro-sainte appartenance à la communauté, quelle qu'elle soit.

Mes bouquins

fichuvoile-f6f88