Pour l’instauration d’un cours philosophique commun à tous les élèves de l’enseignement obligatoire

Publié le par Nadia Geerts

URL Courte : https://12833.lapetition.be/

Catégorie : Politique

Pour l’instauration d’un cours philosophique commun à tous les élèves de l’enseignement obligatoire

• Attendu que l’instruction religieuse est l’affaire des parents, et non de l’école officielle ;
• Attendu que, lors des cours « philosophiques » (morale non-confessionnelle et religions catholique, protestante, islamique, israélite et orthodoxe), la séparation des élèves selon les convictions de leurs parents nuit à la cohérence des projets pédagogiques et à l’harmonie des relations entre élèves.
• Attendu que l’école officielle organise déjà six cours « philosophiques »; que ce nombre risque de croître avec la reconnaissance récente du bouddhisme et celle, prévisible, de l’hindouisme ; et que l’organisation de ces cours relève d’un casse-tête pour les chefs d’école et d’un gouffre financier pour la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
• Attendu que le « référentiel commun » voulu par la ministre Simonet ne répond en rien aux objections émises ci-dessus ;
• Attendu que le cours de morale « neutre » proposé par Madame Simonet - outre qu’une morale neutre nous semble une gageure, voire un oxymore - viendrait s’ajouter aux six cours existants, et ne répond donc pas davantage aux objections émises ci-dessus ;
• Attendu que la Constitution précise en son article 24 que « les écoles organisées par les pouvoirs publics offrent, jusqu’à la fin de l’année scolaire, le choix entre l’enseignement d’une des religions reconnues et celui de la morale non confessionnelle » ;
• Attendu que les trois constitutionnalistes -Christian Behrendt (ULg), Hugues Dumont (St Louis) et Marc Uyttendaele (ULB) - consultés en mars 2013 par la commission enseignement ont estimé que cet article obligeait certes les écoles à proposer lesdits cours, mais en aucun cas les parents à y inscrire leurs enfants ;
• Attendu que, dans la perspective de la construction et du renforcement du vivre ensemble, il est urgent que les élèves soient familiarisés dès leur plus jeune âge à la culture du débat et à la confrontation des idées dans le respect des personnes ;

Nous demandons aux responsables politiques compétents de supprimer le caractère obligatoire des cours dits « philosophiques » et d’instaurer en leur lieu et place un cours obligatoire commun à tous les élèves, axé sur le développement de la citoyenneté démocratique et des principes qui la sous-tendent et la découverte des grands courants de la pensée philosophique, religieuse et humaniste, et ce pendant toute la durée de l’enseignement obligatoire.

Pour le R.A.P.P.E.L.,

Philipp Bekaert
Yvan Biefnot
Farouk Boustami
Dominique Celis
Chemsi Cheref-Khan
Elie Cogan
Gisèle De Meur
Nadia Geerts
André Nayer
Jean-Claude Nicolay
Michèle Peyrat
Philippe Schwarzenberger
Fatoumata Sidibe
Jamila Si M’Hammed
Sam Touzani
Georges Verzin
Willy Wolsztajn

 


Publié dans Enseignement