Vigilance musulmane: un groupuscule qui aimerait bien avoir l'air, mais...

Publié le par Nadia Geerts


Le Soir du 10 juin dernier annonçait la publication prochaine des « consignes de vote » du collectif Vigilance musulmane. Un collectif qui, selon l’article du Soir (1), était soucieux de « la gestion des conséquences de la crise économique », de « la création d’une communauté urbaine incluant Bruxelles et son hinterland économique », de l’instauration d’une circonscription fédérale, de la suppression des provinces, de la levée du blocus dans la bande de Gaza et de ne pas interdire le voile intégral en Belgique. Curieuse, je suis donc allée y jeter un œil.

 

Surprise : le site http://www.pourquivoter.info/, du collectif Vigilance musulmane, appelle à voter Groen ! en Flandre et à Bruxelles, et blanc en Wallonie. Et utilise manifestement pour cela un seul et unique critère : celui du respect des droits fondamentaux – traduisez : du droit de porter le voile partout – comme en témoigne cette proposition que VM souhaiterait voir intégrée par le PS :« Œuvrer pour un vivre ensemble dans une société sans discriminations et dans le respect des convictions philosophiques et religieuses et des droits fondamentaux de chacune et chacun, notamment à l’école et dans la fonction publique ».

Vigilance musulmane reproche également au CDH d’être « en première ligne dans la mise en place de politiques discriminatoires et attentatoires aux libertés fondamentales (acharnement à Charleroi contre une enseignante musulmane portant le foulard, projet d’interdiction du port du foulard à l’école en Communauté française, proposition de loi d’interdiction du port du voile intégral sur la voie publique, pour ne citer que quelques exemples). »

Quant à ECOLO, il « est revenu sur les engagements inscrits dans son programme, et ce en moins d’un an. Aujourd’hui, il soutient des positions qui violent ces droits fondamentaux. Par conséquent, il a perdu sa crédibilité ainsi que notre confiance. »

Ne parlons même pas du MR, à qui VM souhaite « une salutaire traversée du désert ; le temps pour lui de se soigner de ses dérives xénophobes, de se débarrasser de ses extrémistes et de redevenir un véritable parti démocratique. »

 

Mais Vigilance musulmane, ne vous y trompez pas, est un collectif de « laïques musulmans ». Qui ont voulu pointer ainsi  leurs « priorités pour la législature 2010-2014 ». C’est chose faite. Je les résumerai ainsi :

Autoriser la ségrégation sexuelle à l’école et le marquage des filles au nom de prescrits prétendument religieux.

Autoriser l’immixtion du religieux jusque dans la sphère institutionnelle (fonction publique) par le biais de signes religieux MAIS au nom de la laïcité.

Autoriser la déshumanisation de la femme pour des motifs prétendument religieux en autorisant le port du voile intégral sur la voie publique.

Pénaliser la critique des religions et l’attachement à la laïcité (la vraie) en la faisant passer pour de la xénophobie et du déni des droits fondamentaux.

Outre Abdelghani Ben Moussa et Mehmet Seygin, il semblerait que derrière cet obscur Think Tank se cache également l’ex-président de l’Exécutif musulman, Mohamed Boulif. C’est en tout cas ce qui ressort d’un article publié en 2009 dans Le Soir le 6 juin 2009 (Les lobbies font leur marché électoral, Ricardo Guttierez).

Un trio qui, derrière beaucoup de bla-bla, semble avoir pour unique préoccupation la défense du droit fondamental de porter le voile, fût-il intégral, absolument partout. Tout ça au nom de la laïcité, décidément bien malmenée.

(1) http://archives.lesoir.be/les-musulmans-entrent-en-campagne_t-20100608-00XXE7.html?queryand=%22vigilance+musulmane%22&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2010&endMonth=06&endDay=11&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=0&all=21&nav=1

 

Publié dans Laïcité - religions