Amalgames, amalgames, amalgames

Publié le par Nadia Geerts

J'étais cette après-midi parmi les "personnes ressources" pour le forum laïcité organisé par les Assises de l'Antiracisme, aux côtés de Sophie Léonard (CAL), Michel Staszewski et Mouedden Mohsin. Le débat, qui aurait pu être extrêmement intéressant, s'est hélas concentré sur la problématique du port du voile et la '"censure" exercée par l'ULB à l'encontre de Tariq Ramadan. Je voudrais ici répondre à quelques accusations qui m'ont été faites.

Non, Mouedden Mohsin, être laïque ne signifie pas ispo facto être de ces "laïcistes intégristes" que vous vilipendez à longueur de discours, ces gens qui "justifient l'injustifiable", faisant preuve d'un "intégrisme glacial" et commettant des "amalgames abjects", bref qui ont une attitude "digne des colons des années 50-60". A ces gens-là (moi sans doute), Mouedden Moshin rappelle que "La colonisation, c'est terminé", et que d'aileurs nos Lumières le font bien rire, avec Montesquieu et Voltaire qui ont ouvert la voie à Hitler (?!). Et il ne peut s'empêcher de pointer les "nouveaux réacs" proches du sionisme... Oui, il existe des gens qui sont simplement des laïques, sans qu'ils méritent pour cela vos anathèmes ni votre mépris. Ils cherchent, comme vous peut-être (mais j'avoue que j'en doute parfois à vous entendre), la meilleure façon de construire un vivre ensemble. Et ils pensent que cela passe par la relégation du religieux dans la sphère privée.

Non, Mouedden Mohsin, la seule religion visée n'est pas l'islam, et ne pas le reconnaître n'est pas de l'hypocrisie. Il se trouve certes que les revendications qui se font le plus fréquemment entendre en Europe ces dernières années émanent de membres de la communauté musulmane. Mais les laïques font preuve, ne vous en déplaise, de la même vigilance vis-à-vis des Juifs orthodoxes qui font occulter les fenêtres d'un centre sportif pour ne pas avoir à voir des jeunes femmes en tenue sportive. Ou vis-à-vis des catholiques intégristes qui clament que "15 ans (d'avortement dépénalisé), ça suffit". Ou des évangélistes protestants qui mettent en cause l'enseignement de Darwin dans les écoles.

Non, Mouedden Mohsin, on n'est pas islamophobe dès lors qu'on est partisan de la laïcité de l'Etat. Etre islamophobe - et je n'ai pas nié que cela existe, j'ai seulement dit, lors de l'émission radiophonique à laquelle vous m'avez invitée la semaine dernière, que je pensais qu'il existait surtout une "islamistophobie" - ce serait pas exemple renvoyer un de ses employés parce qu'on l'a surpris sortant de la mosquée. Ou refuser d'engager un musulman au motif qu'il a déclaré au cours de l'entretien d'embaûche que sa religion lui interdisait de consommer de l'alcool. Mais il est intellectuellement malhonnête de prétendre que demander aux musulmans de respecter les règles qui valent pour tous est nécessairement de l'islamophobie. A force de mettre un concept à toutes les sauces, on le dénature et on finit par le vider de son sens. C'est dangereux pour tout le monde.

Non, je ne cherche pas à assimiler les populations étrangères. Je cherche simplement à établir les règles de base du vivre ensemble. Chose dont nulle politique ne peut se passer, à moins de tomber dans le populisme qui consisterait à faire croire à tout un chacun qu'il peut agir comme bon lui semble, et que tout est renégociable à l'infini. Car non, pour moi, tout n'est pas négociable. L'égalité des hommes et des femmes, par exemple, ne l'est pas. Parce qu'on ne me fera pas croire que la ségrégation sur base du sexe, chère aux religions, est émancipatrice. Parce que nulle part à ma connaissance la ségragation sexuelle n'a eu ni pour intention, ni pour résultat d'améliorer les conditions de vie des femmes.

Oui, Mouedden Mohsin, je pense comme vous que les vrais problèmes sont ailleurs. Ailleurs que dans ce voile dont on fait un enjeu. Mais qui en fait un enjeu ? Qui a mis dans la tête des femmes que pour être de bonnes musulmanes, elles devaient le porter ? Qui a fait passer le port du voile à l'avant plan de l'instruction, de l'émancipation, de l'accès à l'emploi, incitant les femmes d'abord à porter le voile, ensuite à s'y accrocher comme si elles n'avaient rien de plus important à conquérir ? Qui ? L'islam politique. L'islamisme.

Non, le "foulard" (je préfère personnellement le mot "voile", qui édulcore moins ce dont il s'agit: car il s'agit non de se parer, mais de se voiler)  ne me fait pas peur. Mais j'estime qu'autant une femme adulte a parfaitement le droit de porter le voile - en rue et dans la sphère privée, certaines fonctions de représentation de l'Etat demandant selon moi une apparente neutralité philosophique, mais aussi politique - autant il est du devoir de l'Etat, et en particulier de l'école, de préserver les mineures de cette emprise précoce sur la manière dont elles concevront un jour leur rôle de femme et leur rapport à Dieu. Je crois qu'il est bon qu'au moins à l'école, elles fassent l'apprentissage de la mixité, et je crois que le voile ne favorise pas cet apprentissage, en ce qu'il instaure une barrière entre les sexes - c'est d'ailleurs, selon Fouad Zakariya (un autre "colonisé" sans doute ?) - sa principale fonction. Evidemment, c'est plus simple de laisser les jeunes filles se débrouiller seules avec la pression sociale ("communautaire") bien réelle. Plus simple, plus lâche et surtout à mille lieues de ce qu'est le politique, qui ne se préoccupe pas seulement de son petit intérêt, mais également du vivre ensemble. Et de la protection des plus faibles, au nombre desquels les enfants.

Alors oui, je suis inquiète quand je vois une certaine gauche se gargariser d'idéaux de tolérance mutuelle, de dépassement de la méconnaissance qui engendre la peur, de lutte pour une société multiculturelle (je préfère quant à moi parler d'interculturalité) et en même temps convier à sa tribune des individus qui font de l'amalgame et de l'insulte leur seul programme sociétal. Sont-ce vraiment les laïques qui menacent le vivre ensemble ? Ou ne sont-ce pas plutôt ceux qui n'ont de cesse de nous traiter de colonisateurs et d'intégristes ?

Publié dans Laïcité - religions