Le cirque Ramadan

Publié le par Nadia Geerts

Le cirque Ramadan recommence. Disons-le tout de suite: je n'irai pas à la conférence de ce soir à l'ULB, non que j'aie décidé de boycotter le prédicateur, mais simplement parce que j'ai déjà pris d'autres engagements. 
Quid maintenant du principe même de sa venue à l'ULB, alors qu'il y a un an, il y avait été déclaré persona non grata ?
Clairement, les organisateurs ont tiré la leçon de l'interdiction de 2007: le recteur voulait un débat contradictoire, pas une tribune offerte à Ramadan, qu'à cela ne tienne: voilà un débat contradictoire entre Malek Chebel, Tariq Ramadan et Youssef Seddik. Soit. Pourquoi s'en offusquer ? "Venez et voyez", comme disait l'autre.
Cela dit, ça ne veut pas encore dire que je me réjouisse de la présence de Ramadan à l'ULB. Personnellement, je trouve que le beau Tariq n'est certainement pas la personne la plus à même de nous parler de l'Islam des lumières (notez au passage que la majuscule et la minuscule figurent telles quelles sur l'affiche...). Et sa venue ce soir m'apparaît surtout comme une réponse du berger à la bergère, une manière de contraindre le recteur à accepter la présence de Ramadan en respectant scrupuleusement, cette fois, les conditions mises par le recteur. On peut craindre, à cet égard, que Chebel et Seddik servent malgré eux de faire valoir à Ramadan, bien plus qu'ils ne permettent un débat serein.
Pour le reste, mon opinion sur Ramadan n'a pas changé depuis l'an dernier, lorsque je faisais part ici même de mes interrogations après une conférence qu'il avait donnée (
http://nadiageerts.over-blog.com/article-5877431.html). Il faut dire que Ramadan n'a jamais daigné répondre à cet article, que je lui avait dûment envoyé. 
islamlumi-res.jpg

Publié dans Société