Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

 

 

      portraits nadia 2011 220

Recherche

Texte Libre

25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 18:55

Trois mille personnes dans les rues, hier, pour défendre le droit à l’avortement.

Un droit encore trop souvent mis en cause, un acquis souvent fragile, et ce dans nombre de pays d’Europe, quand il n’est pas tout simplement dénié aux femmes.

Par qui ? Le plus souvent, par des cléricaux. Des catholiques souvent, qui ne conçoivent pas que ce qu’ils considèrent comme un don de Dieu puisse être considéré par d’autres comme le fruit d’un choix.

Plusieurs calicots rappelaient, hier, la nature de l’adversaire. Un curé en soutane qui se fait botter les fesses, un slogan « Gardez vos rosaires loin de nos ovaires », des chansons virulemment anticléricales aussi. Quel bel ensemble, toutes tendances politiques démocratiques confondues, pour signifier à la calotte qu’elle ne passera pas !

DSC_0100.JPG

Quel bel ensemble, en effet…

Et pourtant, comme les voix se font plus faibles, plus éparses aussi, lorsqu’il s’agit de dénoncer l’autre calotte, à savoir le cléricalisme islamique ! Un curé qui se fait botter les fesses, ça fait rire, ça rassemble, on se sent bien au chaud entre pairs, unis par une saine aversion de la bigoterie et de l’obscurantisme. Mais remplacez le curé par un imam, et vous verrez les rangs se disperser, les belles âmes s’offusquer, les précautions oratoires se multiplier et les docteurs la morale crier à la provocation irresponsable, voire au racisme.

 

Hier, pendant que trois mille personnes défilaient pour défendre le droit à l’avortement, j’ai pris part à une conversation édifiante avec deux jeunes salafistes, si j’en juge par leur accoutrement. Le voile ? Si tu as une femme, tu la surveilles, c’est normal d’être jaloux de sa femme, faut pas que les autres hommes la matent. L’avortement ? « Chez nous », c’est interdit ! Leur accoutrement ? Vous avez de la chance, nous on est des modérés, ceux du milieu, mais il y a aussi des extrémistes. Ouf, on a eu de la chance…

Peu avant, j’avais déjà appris d’un autre homme que j’invitais à rejoindre la manifestation que les femmes n’ont qu’à fermer les jambes au lieu de les écarter !

 

Alors oui, je sais, il ne faut pas souffler sur les braises. Mais je ne suis pas sûre que le projet de société des salafistes et autres frères musulmans soit moins effrayant  que celui des intégristes chrétiens, en particulier pour les femmes. Je suis même sûre du contraire. Quand donc se décidera-t-on à les combattre tous avec la même énergie ? 

Partager cet article

Published by Nadia Geerts - dans Laïcité - religions

Articles Récents

Accueil

Ce blog se veut, entre autres choses,  un espace de libre critique des tentatives d'immixtions du religieux dans le champ du politique - de la res publica -, partant du principe que seule la laïcité de l'Etat permet la coexistence de diverses sensibilités philosophiques et religieuses, sans qu'aucune d'elles ne prétende écraser les autres. Ni religion d'Etat, ni athéisme d'Etat, mais la conviction que nos options religieuses et philosophiques sont affaire privée, au même titre que notre sexualité.
Comme fil conducteur, l'humanisme, qui récuse l'enfermement de qui que ce soit dans des catégories qu'il n'a pas choisies, au nom de sa sacro-sainte appartenance à la communauté, quelle qu'elle soit.

Mes bouquins

fichuvoile-f6f88